Infection urinaire – Cystite

Extrait du dictionnaire de Jacques Martel:

 » L’urine représente mes vieilles émotions dont je n’ai plus besoin et que j’élimine de mon système. Une inflammation de la vessie (cystite) occasionne de la douleur lorsque j’urine et est plus fréquente chez les jeunes femmes, les diabétiques, les femmes enceintes. Comme c’est une infection, cela implique que ce malaise est très souvent relié à la colère que j’ai accumulée. Cela peut aussi être dû à l’amertume, la rancune, l’exaspération qui bouillonnent ou me brûlent, et qui touchent de nouveaux aspects de moi-même ou de mes relations personnelles. Comme dans le cas d’une vaginite (ou leucorrhée), je peux vivre un sentiment de frustration par rapport à mes relations sexuelles. Puisque mon système urinaire et mon système reproducteur sont en communication, l’un va affecter l’autre. Il se peut que mes relations sexuelles aillent admirablement bien et que je ne comprenne pas pourquoi je vis de la frustration. Je peux dans ce cas me demander « pourquoi a-t-il fallu que j’attende autant d’années pour avoir des relations sexuelles satisfaisantes? »; de là peuvent venir une frustration ou une colère non exprimée. 

Une cystite peut aussi venir à la suite d’une séparation. N’ayant pas été capable d’exprimer mes émotions négatives, des peurs font surface, ainsi que des conflits intérieurs, par rapport à ce qui s’en vient pour moi.

Ayant de grandes attentes non comblées, je blâme les gens qui m’entourent pour ce vide et la plupart du temps mon partenaire en pâtit.

Je vais de frustration en frustration puisque je laisse aux autres la responsabilité de mon bien-être. Ma rage intérieure est habituellement tournée vers les personnes du sexe opposé ou le partenaire sexuel. Est-ce que je me sens emprisonné.e dans une situation? Quelqu’un a-t-il une emprise sur moi? Un sentiment d’impuissance en découle et j’ai l’impression que ma vie est ruinée.

♥ Il est donc temps que je me prenne en main et que j’accepte la responsabilité de ma vie. Je prends la décision d’aller de l’avant et je renais à moi-même, indépendamment des relations présentes et antérieures. Je m’accueille dans la douceur. Je laisse s’exprimer ma créativité. Je vis ainsi ma vie au niveau de mon coeur au lieu d’être constamment dans ma tête. « 

%d blogueurs aiment cette page :